facebookmail
Breaking News
Les nouvelles tenues du club sont arrivées ! Choisissez ici votre taille

Les raquettes

Vous commencez le badminton et souhaitez investir dans votre première raquette ? Ou alors vous cherchez peut-être de nouvelles sensations dans votre jeu ? Et vous ne savez pas quelle raquette choisir ? Ce guide est alors fait pour vous !

Il existe des centaines de modèles de raquettes ainsi que des dizaines de marques, difficile donc de s’y retrouver. Chaque raquette a ses propres spécificités et il est nécessaire de connaître votre propre jeu pour ne pas en choisir une qui ne vous correspond pas.

Avant d’aller plus loin, sachez que la raquette la plus chère n’est pas -forcément- la meilleure !! Le fait de jouer avec le même modèle que celui utilisé par les plus grands joueurs du monde comme Lin Dan, Peter Gade ou autres ne vous apportera pas grand chose de plus, hormis un effet placebo. La meilleure des raquettes est celle qui correspond le plus à votre jeu, votre niveau et votre physique, dans la limite de votre budget bien entendu.

En règle générale, le choix de la raquette se base principalement sur le compromis puissance/précision. Nous aborderons dans ce guide plusieurs points importants :

I L’anatomie d’une raquette de badminton (débutant)

II Le matériau (débutant)

III L’équilibre (confirmé)

IV La flexibilité (confirmé)

I Anatomie d’une raquette de badminton

Elle est bien plus légère et plus fine qu’une raquette de tennis. Sa longueur vaut environ 680 mm et son poids peut varier suivant les modèles entre 75g et 95g. Elle est composée de 3 parties principales :

-Le manche, entouré d’un grip permettant une bonne prise en main.

P1010856

-Le shaft, c’est-à-dire la tige centrale reliant la tête et le manche.

P1010859

-La tête, contenant le cordage qui sera la zone de frappe du volant.
P1010864

II Le matériau

On distingue 3 types de matériaux :

-Les raquettes en aluminium : utilisées principalement par le système scolaire, le sport de plage et les joueurs de loisir. De par leur faible coût et leur solidité, elles sont idéales pour débuter. En revanche leur poids et le peu de sensations qu’elles offrent ne permettent pas de jouer en compétition.
Il est possible d’y trouver son bonheur avec un budget de 15 à 40€.

-Les raquettes en alliage mi-aluminium mi-graphite : l’ajout de graphite apporte de meilleures sensations et une diminution du poids. Elle sera en contrepartie plus fragile et plus chère (entre 40 et 70€). C’est un bon compromis pour les joueurs confirmés.

-Les raquettes en graphite : là, c’est le must ! De qualité supérieure, elles sont avant tout destinées aux compétiteurs. Le carbone allège radicalement ces raquettes et permet d’obtenir un meilleur toucher, car il favorise la propagation des vibrations lors de l’impact. Légères et bien équilibrées, elles sont cependant très fragiles. Ce sont les plus chères du marché (entre 80 et 200€).

III L’équilibre

L’équilibre d’une raquette correspond par définition à sa maniabilité. On distingue 3 types d’équilibres :
-En manche
-Neutre
-En tête

L’équilibre est défini simplement par la position du centre de gravité de la raquette. Généralement, c’est sa position en mm par rapport au bout du manche qui est indiquée sur le shaft :

-En manche : inférieure à 285mm
-Neutre : égale à 285 mm
-En tête : supérieure à 285 mm

C’est là que le compromis précision/puissance commence à intervenir.

Une raquette avec un poids en tête sera plus puissante, grâce à ce que l’on appelle « l ‘effet catapulte ». Les smashs et les dégagements claqueront donc plus. En contrepartie, comme le centre de gravité est plus éloigné du manche, elle paraîtra plus lourde. Elle sera donc moins maniable et donc moins précise. Cette perte de précision se sentira au niveau des fautes et des amortis au filet.

Une raquette avec un poids en manche paraîtra plus légère et sera plus maniable, ce qui contribuera à un gain de précision (le coup réalisé correspondra mieux au coup que l’on souhaitait réaliser). Il faudra par contre frapper plus fort car ce gain de précision s’accompagne d’une perte de puissance.

Une raquette neutre est un bon compromis précision/puissance. Cependant ce genre de raquette est moins répandu car le plus souvent les joueurs choisissent d’avoir plus de précision ou plus de puissance.

IV La flexibilité

La flexibilité d’une raquette correspond par définition à son confort d’utilisation
Une fois encore, on distingue 3 types de raquettes :
-Les souples / flexibles
-Les semi-rigides
-Les rigides

Les raquettes souples sont agréables et confortables : elles assurent un bon effet catapulte ce qui accroît la puissance de frappe. Par contre, de par la déformation importante du shaft, la précision en sera affectée.
C’est exactement l’inverse pour les raquettes rigides.

Les raquettes semi-rigides sont un bon compromis. Mais pour les raisons indiquées précédemment, il existe peu de raquettes de ce genre.

 

Conclusion :

Si vous débutez :

Une raquette en aluminium ou en alliage suffira amplement. Pas besoin de casser la tirelire pour commencer le badminton ! Nous recommandons d’utiliser des raquettes solides en premier lieu, car les chocs seront fréquents lors de vos débuts ! En effet, la raquette cognera par terre, celle du partenaire de double, et surtout les coups « boisés », nombreux aussi chez les compétiteurs, sont susceptibles de fragiliser le cadre. Les petits éclats de peinture sont généralement sans gravité, mais si vous commencez à voir une fissure, ça sent le sapin !

Si vous commencez à progresser :

Vous pouvez vous offrir une belle raquette en graphite (prévoir au moins 80€) ! Vous savez maintenant quel modèle choisir si vous manquez de puissance ou de précision, ou si au contraire vous en avez « trop » et vous voulez passer à la vitesse supérieure. Il est préférable de choisir une raquette n’excédant pas les 88g.

P1010865

Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège :
Acheter une raquette souple avec un poids en tête n’a pas vraiment de sens car l’effet catapulte sera trop fort : vous sortirez souvent vos volant du terrain. Trop de puissance tue la puissance !

A l’inverse, si vous prenez une raquette rigide avec un poids en manche, certes vous serez très précis, mais vous devrez frapper comme un maçon pour sortir un coup de puissance normale. Vous aurez du mal à coincer votre adversaire en fond de court : facile pour lui de vous attaquer ! Et je ne vous raconte pas le désastre si vous êtes en retard pour frapper un volant derrière vous ! Trop de précision tue la précision !

NB :
Si vous êtes plutôt un joueur de simple et/ou un joueur avec un style offensif : Une raquette rigide avec un poids en tête est préférable.

Si vous êtes plutôt un joueur de double et/ou un joueur avec un style plutôt défensif : Une raquette souple avec un poids en manche est préférable.

P1010855

Je vais finir avec un dernier détail sur la tête de raquette. Vous avez sûrement déjà pu voir sur certains modèles l’inscription « isometric ».

P1010873

Ca veut dire quoi ?

Eh bien ça correspond simplement à la forme du cadre au niveau du tamis. Depuis quelques années, un nouveau type de raquette avec une tête dite isométrique a été élaboré. Au lieu d’avoir une forme dite « classique », c’est-à-dire parfaitement ovale, nous avons une forme plus rectangulaire. Cette nouvelle technologie permet non seulement d’accroître la zone efficace de frappe sur le tamis, mais aussi de donner plus de puissance. Et là vous me dites « j’imagine qu’il y a donc  une baisse de précision », ce à quoi je réponds que vous avez raison et que les raquettes n’ont plus de secret pour vous !

Si certains points sont à éclaircir, n’hésitez pas à demander conseil aux compétiteurs !